Vallet, Bois-Guerrier, Sacré-Cœur de l’Émerauderie

Sur le point culminant de la D 37, au lieu-dit « le Bois-Guerrier » (propriété pré-révolutionnaire de la famille Giraud-Chedanneau, puis du Chanoine de Courson, supérieur général de Saint-Sulpice, héritier des Giraud), la famille Grimaud (la Pérotière et Plaisance) fait ériger ce monument qui est béni par le Curé Ménard le 26 octobre 1913.

Il est une première fois restauré par SOS Calvaires en 2005 puis en 2011.

Restauration de 2005.

Restauration de 2005.

Avant remontage des grilles.

Travaux de 2011.